quelques conseils pour répondre à vos questions (diverses et variées)

 

***le modelage***

* pour cuire une pièce sans risque d'éclatement, il est nécessaire de la creuser au préalable. L'épaisseur d'argile doit être la même partout. le coeur évidé. Comme l'air chaud se dilate, si une bulle d'air se retrouve emprisonnée dans l'argile, elle va faire éclater la pièce lors de la cuisson.

* pour éviter de creuser une pièce (épaisseur moyenne) on peut la percer de part en part avec une aiguille et effacer au doigt le trou de l'aiguille qui est dans une zone visible

cette méthode peut également être utilisée pour les pièces qui ont été creusées, mais qui ont été travaillées par des débutants. ça limite énormément les risques de casse.

84037029_o

* une plaque d'argile pour être abaissée de façon homogène, devra être travaillée au rouleau en ayant pour guide 2 tasseaux de bois placés de chaque côtés.

rouler une face de haut en bas

puis retourner la plaque

et rouler de droite à gauche

ainsi travaillée, la plaque aura moins tendance à gauchir, gondoler, ou se fendre, en séchant

* beaucoup d'"outils" peuvent être utilisés... ma boîte à outils est remplie de choses bizarres:

- la carte de téléphone peut remplacer l'estèque,

- le cure-dent peut remplacer la pointe,

- le filet à oignons, plaqué sur l'argile tendre, fera une magnifique peau de serpent, de poisson, de dragon...

-les boules de platane

- les noix donneront une belle peau d'éléphant

- le presse-aïl, utile pour faire l'herbe, les cheveux, la barbe, la paille, les crinières...

- la brosse à dents, utile pour une imitation de pierre, naturelle

- le peigne: passé dans un sens, puis à 90°, il imite le tissu

* beaucoup de choses font de très belles empreintes:

 

- les algues

DSC06398

- le corail

- les coquillages 

argile nériage et empreintes

- la dentelle, le tissu (gaze, toile de jute...)

DSC00951

- les feuilles

!cid_E051449ED0894B08A74A57E1990ABC30@Jack

- les plumes

DSC00778

- certains boutons

-les tampons encreur

-Les batik en bois

IMGP3330

*Pour qu' une empreinte réalisée dans l'argile (modelage) soit visible après cuisson, il est nécessaire de la recouvrir d'une engobe noire (on peut utiliser une autre couleur d'engobe) puis de rincer à l'eau. L'empreinte sera alors visible. Il faut faire sécher l'argile (au besoin on peut mettre dans un four ménager à 50° ou sur un radiateur, ou au soleil, pour accélérer le séchage), ensuite appliquer l'émail et cuire. Vous comprendrez mieux ici: http://samoa288.canalblog.com/albums/modelage_d_une_feuille_et_d_une_tortue_/index.html

* pour pouvoir réutiliser une argile très sèche. il faut la casser au marteau (en prenant soin de ne pas récupérer de gravier ou autre corps étranger avec!), la tamiser. la plonger dans un seau avec de l'eau jusqu'à la recouvrir. La laisser se réhydrater. rajouter de l'eau. laisser reposer plusieurs jours. La re-travailler en la désaérant. la re-conditionner en sac étanche. ne plus oublier de l'emballer d'un chiffon humide, une fois le sac ouvert

***le séchage***

* plus une pièce est volumineuse et plus elle devra mettre de temps pour sécher

* évitez d'accélérer le séchage d'une pièce crue en laissant la pièce au soleil ou sur un radiateur. la terre va "se fermer" en surface, mais le coeur va rester humide...et ça va casser!

* si votre pièce comporte des éléments fins  et une partie volumineuse (par exemple des anses sur une jarre) il faudra couvrir avec un sac plastique pour empècher que les éléments fins ne sèchent les premiers et ne cassent, quand l'argile se rétracte. ouvrir progressivement le sac, sur plusieurs jours

* si votre pièce est une plaque fine elle devra sécher sur des claies en bois, afin que l'air circule dessus et dessous, sans déformation. idéalement, il faudrait même pouvoir la retourner

* pour faire sécher une boîte, il vaut mieux le faire AVEC le couvercle en place, celà évitera toute déformation. Pour éviter que le couvercle ne se colle à la boîte, il faut placer des bandelettes de papier (P.Q ou journal) entre le couvercle et le pot.

***la cuisson***

* l'argile doit cuire à 1000 degrés (voire, plus) pour se stabiliser et être solide

* si on ne la cuit pas, elle est cassante comme du verre

* inutile de cuire dans un four de cuisine, ça ne suffit pas

* il existe des cuissons, dites "primitives" qui permettent de cuire au bois, en fosse

* pour faire du raku, il faut cuire d'abord sa pièce (biscuit). Le raku s'effectue dans un four à gaz, à l'extérieur. ce n'est pas la cuisson en elle même qui permet de faire apparaitre le réseau de craquelure, c'est l'enfumage qu'on lui fait subir immédiatement à la sortie du four.On ne peut pas faire de raku dans une cheminée, par exemple, puisque la température doit monter à 1000 degrés pour faire fondre l'émail. et le dépot de carbone de l'enfumage ne se fera pas sur une pièce pas assez chauffée

* si on veut émailler une pièce, il est nécessaire qu'elle ait cuit avant

* toutes les terres ne cuisent pas à la même température. il faut en tenir compte si on cherche à faire un nériage (mélange de 2 couleurs d'argile) , par exemple.

*** l'émaillage***

* on peut émailler par trempage, au pistolet (+ compresseur) ou au pinceau. il existe également des soufflettes, qui permettent de souffler dans l'émail pour le projeter (bouche)--> c'est crevant, mais ça peut dépanner !

* pour régulariser une surface émaillée au pinceau, on peut tapotter la surface avec une éponge chargée d'émail. Cette façon de procéder évite les coups de pinceau visibles.

* il est possible de poncer un émail qui a fait des bulles, puis de re-cuire la pièce: l'émail "nappera" lors de cette seconde cuisson

* on peut superposer des émaux; par exemple faire une couche de blanc et émailler avec une autre couleur par dessus. les couleurs vont se mélanger, souvent en formant un maillage intéressant.

* ne jetez pas vos réalisations quand vous avez loupé l'émaillage. sans doute aurez vous un jour l'occasion de tester par dessus un nouvel émail.

* tous les émaux ne cuisent pas à la même température

* on m'a demandé plusieurs fois quelles couleurs j'utilisais...je vous fait un copié/collé d'une de mes réponses:

au sujet de mes couleurs

je me fournis ici; http://www.ceradel.fr/

 

j'utilise principalement les EZ Stroke, comme engobes: http://www.ceradel.fr/ceradel/Famille/CATALOGUE/DAB.aspx?

ce sont des couleurs bien translucides à appliquer sur de petites surfaces, sur de l'argile blanche

miscibles entre elles

à appliquer sur tesson cru (bien sec)

ou sur biscuit

se conserve quasi indéfiniment

rajouter un peu d'eau, au besoin

bien secouer le flacon

facile à stocker et transporter

facile de repérer les numéros écrits sur les bouchons, avec un nuancier

travail propre et précis

 

maniement facile pour les enfants

 

nombreux coloris disponibles et suivis

les rouges sont magnifiques

il est nécéssaire de passer par dessus un émail transparent (couverte) en seconde cuisson

 

Ne pas utiliser sur terre rouge

ne pas utiliser pour de grandes surfaces

évter les surépaisseurs et coulures

 

j'utilise aussi la gamme des Cover Coat (CC): http://www.ceradel.fr/Famille/CATALOGUE/DCA.aspx?

ce sont des couleurs mates, non transparentes

on peut donc les appliquer sur terre blanche ou rouge

on peut peindre des surfaces + grandes sans que les coups de pinceaux se voient

 

il est nécéssaire de passer par dessus un émail transparent (couverte) en seconde cuisson

utilisation facile

 

j'utilise aussi des émaux, la série IN: http://www.ceradel.fr/ceradel/Famille/CATALOGUE/CAG.aspx?

Sans plomb

utilisation facile même par des débutants

nombreux coloris

nécessité d'avoir un nuancier car les couleurs du pot vont être différentes une fois cuites

Plus solide que les EZ et CC + couverte

miscibles entre elles

pas besoin d'appliquer de couverte par dessus, c'est déjà de l'émail

 

il m'arrive de peindre en EZ ou CC et de passer par dessus un IN qui va émailler la surface

nombreuses possibilités

 

j'utilise aussi l 'émail CR800.

C'est un émail transparent qui craquelle en un fin réseau de maillage, proche de l'aspect du raku

il faut pour révéler ces craquelures dans l'émail, peindre la pièce terminée avec de l'encre de chine

puis frotter avec un chiffon doux (coton tige pour les creux)

 

(et...non, je n'ai pas d'actions chez Céradel. mais avec la pub que je leur fais ils pourraient être sympas avec moi et me faire des prix! je dis ça comme ça, hein....)

 

 

 

 

***les réparations***

* sur de la terre crue déjà sèche, je répare avec de la terre papier (mélange barbotine + 1 feuille de PQ). j'humidifie les 2 parties à réparer, je prépare ces zones en les grattant avec une pointe et j'applique mon mélange. on peut même reconstituer une partie manquante, avec cette méthode ou réparer des fissures

* sur de la terre biscuitée (ayant déjà subi une cuisson). on utilise pour réparer un ciment réfractaire (chez fournisseurs d'argile) et on émaille par dessus (privilégier un émail mat, couvrant), puis on cuit